Le Blog

de Yannick Vérité

Il n’est pas assez spirituel, ça peut fonctionner ?

par

Un grand nombre de personnes restent seules, car elles attendent que l’autre corresponde en tout point à leurs attentes. D’autres se demandent si elles doivent rester avec une compagne ou un compagnon qui n’est pas assez spirituel à leur goût. L’ autre doit-il à tout prix être notre clone ? Faut-il s’accorder sur tous les plans dans le couple ? Au contraire, cela peut être enrichissant et complémentaire d’avoir des points de vue différents. Encore faut-il percevoir ce que l’autre nous apporte, malgré les apparences.

Un compagnon spirituel qui me comprend

Il est fréquent, lorsqu’on poursuit un cheminement spirituel, de souhaiter le partager avec son compagnon de vie. Or, si celui-ci ne semble pas très intéressé par la spiritualité ou le développement personnel, on peut être déçu et remettre en question la relation. 

Célibataire, on cherche quelqu’un qui ait une ouverture spirituelle, qui puisse être dans la compréhension de ce que l’on vit. Je rencontre très souvent ce cas de figure dans mes formations et mes stages. Beaucoup de personnes recherchent quelqu’un qui puisse les accompagner sur leur chemin et qui soit ouvert à la spiritualité. Comme si la relation ne pouvait pas marcher sans ces critères. Est-ce vraiment le cas ?

Le yin et le yang

Une de mes élèves hésitait à rester avec son compagnon car elle le trouvait trop cartésien et matérialiste. Selon elle, il ne s’intéressait pas du tout au développement personnel. Elle commençait à le rejeter complètement.

Nous avons fait une mise au point sur la situation. Le développement personnel, c’est une activité plutôt Yin, dans la réceptivité, l’accueil et la créativité. Le compagnon de mon élève était plus dans l’action, le mouvement, l’entrepreneuriat. Ce sont des domaines plutôt Yang

Je schématise ici la distinction Yin/Yang bien sûr, qui est plus complexe que cela.

Dans le symbole Yin/Yang, on observe qu’il y a un petit rond noir dans la partie blanche, et un petit rond blanc dans la partie noire. Cela signifie que pour atteindre l’équilibre, il faut un peu de Yin dans le Yang, et inversement. 

Ce que l’autre m’apporte 

J’ai demandé à mon élève : “Qu’est-ce que ton compagnon t’apporte ?” De prime abord, elle pensait qu’il ne lui apportait rien. Puis en creusant un peu plus, au-delà de leurs différences, elle réfléchit à ce qu’il lui permettait de faire. Qu’est-ce qui se passerait si, au lieu de cet homme, elle était en couple avec un homme qui lui ressemblait exactement, un clone ? Bien souvent, c’est ce que l’on recherche, un autre soi avec qui être en osmose, en fusion. Mon élève comprit qu’en effet, si son compagnon était comme elle, ils ne toucheraient probablement plus terre. Il lui permettait au contraire de descendre dans la matière, de matérialiser les choses, de les structurer. C’était sûrement pour cela qu’elle l’avait choisi, pour rester sur terre, et nourrir son Yang. Si l’on n’est que dans la contemplation, on ne passe jamais à l’action. De son côté, elle lui permettait de s’élever un peu. Ils étaient donc complémentaires.

Changer de regard sur l’autre

Quand on est à l’opposé de l’autre, on peut rejeter en bloc ce qu’il est. On ne fait pas rentrer cette petite dose de Yang dans le Yin, et inversement. Or il y a des sujets ou des activités sur lesquels il est possible de se rejoindre. On peut partager une activité sportive par exemple. Il ne s’agit pas de se forcer à partager quelque chose que l’on aime pas, ou de vouloir changer l’autre. Il s’agit de se demander ce que l’on peut faire pour nourrir la relation. Se demander comment l’autre peut nous compléter. Trouver des domaines où se rencontrer. Ainsi, mon élève s’est rendu compte que son compagnon pratiquait le développement personnel à sa façon, en encourageant ses collaborateurs dans leurs capacités. Depuis, leur relation s’est améliorée.

Si l’on rejette l’autre pour ce que l’on croit qu’il est, on peut passer à côté de certains aspects de sa personnalité. En changeant de regard et en communiquant, on peut découvrir que l’autre s’intéresse à sa façon à des choses qui nous tiennent à cœur.

Un couple riche de ses différences

Ainsi, quelqu’un qui fonctionne d’une manière différente sur des thèmes qui vous sont chers peut parfaitement vous compléter. Avec ma compagne, nous sommes différents, nous ne fonctionnons pas de la même manière, mais il y a des thèmes sur lesquels on se rejoint. Cela nous permet d’avancer ensemble et c’est une richesse. Un autre point de vue nous enrichit et nous apporte d’autres compétences, d’autres opportunités. 

Si vous vous retrouvez à côté d’une personne qui est différente de vous, essayez de voir en quoi cette personne nourrit peut-être les mêmes thèmes qui vous intéressent, à sa façon. 

Pour aller plus loin dans une vie en conscience, téléchargez mon ebook gratuit : 5 clés pour initier un sens à sa vie 

Retrouvez votre pouvoir personnel avec le Système d’Expansion de Conscience Horus (SECH)

Découvrez mes encarts de sagesse quotidiens sur Instagram

Cela pourrait vous intéresser

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.